< Retour à la page d’accueil blog

Comment es-tu arrivé chez AptiSkills ?

J’ai été contacté par AptiSkills ! Dans mon ancienne entreprise, je connaissais un consultant qui travaillait pour AS. C’était ma première approche d’AptiSkills. Ils m’ont par la suite contacté, on a eu des échanges intéressants et fructueux sur ce que faisait AptiSkills. On m’a proposé une mission qui rentrait dans mes cordes, chez Artélia sur une mission d’ordonnancement, pilotage et coordination d’un secteur du Village des athlètes pour les JO de Paris 2024.

C’était parfait pour moi, cela rentrait dans mon domaine d’activité et puis le projet me plaisait beaucoup, il ne m’en fallait pas plus ! Le process s’est déroulé très rapidement pour que je commence ma mission au plus tôt le 18 août !

 

 

Est-ce que tu peux nous parler du projet Village Olympique ? Et de tes missions au quotidien ?

Le projet du Village Olympique est un peu spécial, de par le fait qu’on a une deadline fixe pour la réalisation de l’ensemble et que c’est un énorme projet d’aménagement d’immobilier médiatisé.

C’est un projet durable qui constituera aussi un quartier d’habitations et d’activités tertiaires après les JO. Il porte des ambitions d’efficacité énergétique importantes, et une vision urbaine au long court pour ce territoire en mutation (requalification friches industrielles, arrivée prochaine de la gare Pleyel du Grand Paris Express).

J’effectue une mission d’OPCIC (Ordonnance Pilotage Coordination Inter-Chantiers). Artelia intervient sur cette mission qui vise à faire en sorte que la multitude de maîtres d’ouvrages puisse réaliser leurs travaux dans les meilleurs conditions, dans un périmètre restreint. Que personne ne se marche dessus, donc beaucoup d’éléments à coordonner. Cela concerne les lots immobiliers, les VRD et espaces publics, les concessionnaires. Cela touche aussi au quotidien des chantiers : circulation globale, sécurité, prise en considération des riverains (habitants, collège, lycée, et Cité du Cinéma). On ne peut donc pas se permettre qu’il y ait d’incident ou dysfonctionnement important au regard des délais ! Cela concerne aussi les entreprises : que ces dernières travaillent à tel endroit à tel moment pour ne pas qu’elles empiètent les unes sur les autres. Un gros enjeu de coordination immobilière et d’espace public !

 

 

De façon général, ce chantier est très suivi et très observé. L’aménageur, Solideo, est particulièrement attentif sur le déroulement du chantier : propreté, réduction des nuisances, sécurité des travailleurs et des riverains.

On est donc au centre de la collecte d’information pour bien agencer tout ça, pour que tout le monde soit au courant de ce que fait tout le monde. On est mandaté par la Solideo pour les accompagner, et donner de la fluidité à tout ça. C’est stimulant !

Quand est-ce que ta mission se termine ?

Ma mission se termine en fin d’année, et il est probable qu’elle soit reconduite. Cela se passe bien, et c’est stimulant de travailler avec des équipes et interlocuteurs investis dans leur action.

Tu as envie de poursuivre ?

Clairement ! C’est super intéressant ! J’y passe beaucoup d’heures et ça vaut le coup de s’y investir. C’est vraiment unique de participer à ce type de réalisation.